Méditation de la Contemplation.

screen-capture-4

Est ce que vous dormez sur un trésor caché qui est votre nature intérieure sans le réaliser ?   Juste penser combien votre esprit est une chose précieuse ! Remarquer combien nous sommes plus opérationnels quand notre esprit est uni, quand il ne coure pas à droite et gauche, quand il est concentré et calme, curieux de ce que la journée va apporter, plutôt que d’être anxieux.

En nous regardant intérieurement, nous pouvons contempler quelle sorte de personne nous sommes et où cela nous a amener. Nous pouvons voir et observer ce que notre esprit nous pousse à faire et nous pouvons écouter pour détecter la voix tranquille de notre nature intérieure; on est habitué à prendre soin et à vérifier notre santé mais pas notre esprit même s’il est plein de sauvagerie et a tendance à sortir des pistes.

Nous sommes aussi habitués à regarder extérieurement et à juger les autres. Pensez combien de fois nous avons passé du temps à bavarder et à vérifier ce que font les autres plutôt que de voir ce qui se passe en nous.Et même si nous pensons à ce que nous faisons, souvent nous le voyons à travers les yeux et les interprétations des autres. Nous mesurons notre succès ou échec d’après les appréciations des autres ( professeurs, parents, frères, sœurs, amis). Si nous devenons populaires alors nous sommes une fille ou un garçon attractif; nous espérons que les autres nous voient comme généreux, drôles, cool de façon à pouvoir connaitre ces aspects en nous. Ainsi nous vérifions nous même contre notre égo, plutôt que notre nature intérieure.

Nous sommes constamment en train de nous comparer aux autres de façon à définir nos identités et d’affirmer si nous faisons bien ou pas;

Un excellent moyen de peler les couches de l’oignon est de commencer à regarder réellement qui nous sommes à travers la méditation de contemplation . La méditation du souffle est excellente pour le physique ou pour calmer le stress et les émotions, mais ces méditations de la contemplation ou de l’analyse nous permettront d’aller un peu plus loin dans nos esprits et notre sentiment du soi.

Une absence d’ennemi ne veut pas dire « enfin la paix » – ainsi si quelqu’un ou quelque chose nous a blessé ou abusé, alors nous avons mal émotionnellement, on est abattu, mais si nous sommes perturbés et que nous gardons cette colère pour notre vie entière, alors même si la personne est partie, nous sommes seuls à être affecté de façon négative.

Si nous pouvons analyser et observer attentivement, et apprendre à pardonner et à supprimer la colère, cela nous calmera et nous pourrons trouver la paix de l’esprit. C’est comme cela que la contemplation fonctionne.

La plupart du temps nous avons tendance à utiliser tous nos sens et même nos esprits à regarder vers l’extérieur le monde. Et donc nous commençons à affirmer que le bonheur ou la souffrance , le contentement ou le désespoir vient aussi de sources extérieures; Nous avons tendance aussi à avoir des affirmations sur nous mêmes à partir de l’affirmation des autres ou parce que nous sommes tombés dans des habitudes et des schémas émotionnels qui sont si encadrés qu’ils affectent notre humeur journalière et même notre personnalité.

Voici un exemple de la vie de tous les jours:

Disons que vous avez à faire des remarques à quelqu’un un jour  pour quelque raison (pour de bonnes raisons). puis le lendemain, cette personne n’écoute pas . Vous continuer à lui faire la remarque et toujours pas d’effets suivis. Vous commencer à vous énerver un peu. Puis ça recommence les jours suivants. C’est simplement une petite chose, mais si vous ne faites rien pour vous calmer , chaque jour vous allez devenir de plus en plus énervé , en colère et cette colère va se développer dans une habitude . Vous pourriez même commencer à sentir la colère s’imprégner dans d’autres parties de la journée, au petit déjeuner ou noter des choses qui vous irritent . Dans ce sens , la colère commence à colorer votre humeur générale à travers la journée – ainsi vous pourriez devenir plus facilement agités. Et si vous n’avez pas enregistrer ce qui arrive, votre humeur peut éventuellement changer votre entière personnalité. Vous sentez que vous êtes devenu une personne colérique, ce qui affecte votre bonheur et votre bien-être. Et si vous continuez à regarder extérieurement , le cercle vicieux continue, car vous pensez que vous aurez la paix que si la personne change son attitude – ce que vous ne pouvez contrôler.

La bonne nouvelle c’est que à travers ces exercices de contemplation vous pouvez remarquer quand des schémas comme celui ci se développent et vous demander quelle st la source réelle de la souffrance. Pouvez vous regarder les choses différemment ?

La contemplation détruit les barrières qui se sont créées entre notre égo extérieur et notre nature intérieure et entre nous même et les autres; juste en regardant notre façon de penser et nous demandant d’où vient la négativité, nous arrivons souvent à changer nos schémas négatifs de pensée et voyons les choses différemment.

Nous lâchons prise sur nos attitudes figées plus facilement.Nous nous souvenons d’une image plus large , plutôt que d’être anéanti par les petits ennuis. Nous devenons plus « relax », plus « cool ». Nous donnons aussi plus d’espace aux autres, notre égo devient plus petit, nous nous comprenons mieux donc nous comprenons mieux les autres. Ainsi par cette méditation de la contemplation, nous donnons plus d’espace aux autres dans notre cœur. Nous réalisons que nous sommes tous « spécial » et tous « non spécial »en même temps. Si nous sommes plus heureux, nous pouvons donner plus de bonheur aux autres (nos parents, notre famille, nos amis ).

Vous pourriez prendre 2 engagements pour commencer à devenir un guerrier spirituel:

  1. Puis je développer le bonheur en moi et donner le bonheur aux autres
  2. Puis je penser, dire et faire des bonnes choses.